La piste d'Hunderfossen accueille les 92 athlètes de 25 pays, dont 67 hommes et 25 femmes, prenant part aux épreuves de luge. Et le biathlon féminin est dominé par la Canadienne Myriam Bédard, qui s’impose dans les deux courses individuelles. Dès la campagne de candidature, le comité d'organisation souhaitait organiser des « Jeux compacts Â», ce qui signifie que la plupart des épreuves devaient avoir lieu dans cette ville ou dans un lieu très proche[44]. Le nombre d'épreuves passe de 57 en 1992 à 61 en 1994, après l'ajout de quatre épreuves, le 1 000 m dames et le 500 m messieurs en patinage de vitesse sur piste courte ainsi que le saut messieurs et dames en ski acrobatique[72]. Conformément à la charte olympique, la flamme est allumée à Olympie le 16 janvier 1994 avant d'être transportée par avion jusqu'en Allemagne, où elle passe successivement à Stuttgart, Karlsruhe, Düsseldorf et Hambourg. À Lillehammer, elle prend la 2e place de la compétition et remporte sa deuxième médaille olympique après celle obtenue en bronze à Albertville, alors que Tonya Harding ne prend que la 8e place, avant d'être bannie du patinage artistique à la suite de cette affaire[99]. Femmes. Les Jeux olympiques d'hiver de 1994 se déroulent du samedi 12 au dimanche 27 février. La Suissesse  Vreni Schneider, remporte une série complète de médailles en ski alpin. Cliquer sur le jour pour afficher le programme détaillé de … Dix sites répartis entre Lillehammer, Hamar, Gjøvik et les stations de ski de Hafjell et Kvitfjell sont retenus pour accueillir les épreuves sportives. Après s'être classée 2e du combiné derrière la Suédoise Pernilla Wiberg, puis 3e du slalom géant dominé par l'Italienne Deborah Compagnoni, elle s'impose dans le slalom en réalisant le meilleur temps de la deuxième manche[124]. La première relayeuse est la princesse Märtha Louise. La version du 12 mai 2015 de cet article a été reconnue comme «, Alternance des Jeux d'été et des Jeux d'hiver, « Vous devez profiter des Jeux pour faire la promotion de vos forces, de vos attraits. Il se classe deuxième derrière l'Américain Tommy Moe, surprenant vainqueur, qui ne s'était jamais imposé sur une épreuve de Coupe du monde[119]. Juan Antonio Samaranch, président du CIO, et Gerhard Heiberg, président du comité d'organisation, prononcent tour à tour leur discours, saluant notamment le public norvégien. Daehlie, héros de tout un pays. Résultats Ski alpin. C'est la première fois que la Suède remporte l'or olympique dans cette discipline. Conformément à la charte olympique, la flamme est allumée à Olympie le 16 janvier 1994 avant d'être transportée par avion jusqu'en Allemagne, où elle passe successivement à Stuttgart, Karlsruhe, Düsseldorf et Hambourg. À un certain moment, il va falloir que les Jeux reviennent en Europe, et sur ce point là, je veux dire que la Norvège devrait se positionner avec Lillehammer, One Year to Lillehammer; '94 Olympics Are on Schedule Now That Budget Games Are Over, Organising Committee for the VI Winter Olympic Games, Vegard Ulvang results : Olympic Winter Games, Biathlon at the 1994 Lillehammer Winter Games, Biathlon at the 1994 Lillehammer Winter Games : Women's 4 × 7.5 kilometres Relay, Bobsleigh at the 1994 Lillehammer Winter Games, Bobsleigh at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Two, Bobsleigh at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Four, Nordic Combined at the 1994 Lillehammer Winter Games, Nordic Combined at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Individual, Nordic Combined at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Team, Ice Hockey at the 1994 Lillehammer Winter Games, Ice Hockey at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Ice Hockey, Luge at the 1994 Lillehammer Winter Games, Luge at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Singles, Figure skating at the 1994 Lillehammer Winter Games, Speed skating at the 1994 Lillehammer Winter Games, Short track speed skating at the 1994 Lillehammer Winter Games, Ski Jumping at the 1994 Lillehammer Winter Games, Freestyle Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games, Freestyle Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Moguls, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Downhill, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Slalom, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Combined, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Women's Downhill, Cross Country Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games, 16 Days in Lillehammer Burn With the Memory Of Adversity Overcome, Беларуская (тарашкевіца)‎, Srpskohrvatski / српскохрватски, Sélection de la ville hôte pour les Jeux olympiques d'hiver de 1994, piste de bobsleigh, luge et skeleton d'Hunderfossen, Combiné nordique aux Jeux olympiques de 1994, Hockey sur glace aux Jeux olympiques de 1994, Patinage artistique aux Jeux olympiques de 1994, Patinage de vitesse aux Jeux olympiques de 1994, Patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 1994, Ski acrobatique aux Jeux olympiques de 1994, déclaration universelle des droits de l'homme, Tableau des médailles des Jeux olympiques d'hiver de 1994, Liste des médaillés aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, Programme des Nations unies pour l'environnement, Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2016, Historical Dictionary of the Olympic Movement, Radio télévision belge de la communauté française, Page des Jeux olympiques de Lillehammer en 1994 sur le site officiel du CIO, Piste de bobsleigh, luge et skeleton d'Hunderfossen, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jeux_olympiques_d%27hiver_de_1994&oldid=177147795, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Article contenant un appel à traduction en anglais, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. JO de Lillehammer (1994) : XVII e jeux Olympiques d'hiver. L'emblème est un développement du symbole de l'aurore boréale utilisé pendant la phase de candidature. Elle a innové et surpris en utilisant le granit - le sparagmite, pour employer le terme exact - comme matériau de base. La France prend la médaille de bronze[76]. D'une longueur totale de près de 6 000 kilomètres, le relais se poursuit jusqu'à Copenhague, Helsinki, Stockholm puis Oslo[70]. Un nouveau stade d'une capacité de 10 000 spectateurs, le Jordal Amfi , est construit pour le tournoi de hockey dans une zone résidentielle de l'est d'Oslo [ 111 ] . Jeux olympiques d'été. La station de Kvitfjell est spécialement créée pour les Jeux dans la municipalité de Ringebu, à 58 km au nord de Lillehammer, afin d'y accueillir les épreuves de vitesse, la descente et le super-G. La piste de descente possède une longueur de 3 007 m, pour un dénivelé de 838 m. Certains passages comme le Winterhogget ou Klemma atteignent 67 % de déclivité, alors que les skieurs approchent les 130 km/h à l'arrivée[60], où 41 000 spectateurs peuvent se rassembler[61]. À un certain moment, il va falloir que les Jeux reviennent en Europe, et sur ce point là, je veux dire que la Norvège devrait se positionner avec Lillehammer[159],[160]. Publié en 1995 par le LOOC, il se compose d’un coffret petit format en 4 volumes, publié en 3 éditions distinctes : française, anglaise et norvégienne. Allumée comme en 1952 pour les Jeux d'Oslo dans le petit village de Morgedal, où est né Sondre Norheim, le « père du ski Â», la flamme olympique arrive par les airs, portée par le sauteur Stein Gruben. Parallèlement, un comité devant étudier les mesures à prendre pour favoriser le développement économique et assurer l’emploi dans les régions intérieures de la Norvège estime que l'organisation des Jeux olympiques apparaît comme une mesure susceptible d’encourager la vie économique[4]. Depuis Lillehammer, les Jeux d'hiver et les Jeux d'été sont célébrés en alternance tous les deux ans. Deux ans d'Albertville, en 1994, la famille olympique ensemble en Norvège Lillehammer, pour l'échelonnement des dates entre Jeux olympiques d'hiveret été décidé par le CIO en 1986. L'équipe finlandaise arrive en tête du groupe A en ayant remporté tous ses matchs. L'Allemagne, la République tchèque et la Russie terminent ex æquo avec six points, soit trois victoires et deux défaites en cinq matchs, et se qualifient pour les quarts de finale. La présentation de la candidature a lieu lors d'une réception pendant les Jeux d'hiver 1984 à Sarajevo, en présence du roi Olav V[5]. Deux relais de la flamme sont organisés parallèlement à l'occasion de ces Jeux, un parcours officiel et un parcours norvégien . Le relais allemand, notamment composé de Ricco Groß, Frank Luck et Sven Fischer, tous les trois médaillés sur l'une des épreuves individuelles, domine la course avec plus d'une minute d'avance sur la Russie. Après les discours de Gerhard Heiberg, président du Comité d'organisation, et de Juan Antonio Samaranch, président du CIO, les Jeux sont officiellement déclarés ouverts par le roi Harald, accompagné de la reine Sonja[72]. Ce pays, représenté par dix athlètes, prend part aux Jeux d'hiver pour la treizième fois de son histoire. Nombre de relayeurs : inconnu Le parcours sur le sol norvégien atteint 12 000 kilomètres dont 8 000 kilomètres à terre. Jeux olympiques d'hiver de 1994 : Lillehammer, Norvège (12 au 27 février) L'éclatant succès des Jeux olympiques de Lillehammer n’est terni que par la frénésie médiatique qui entoure le scandale opposant Tonya Harding à Nancy Kerrigan. Le premier bat le second dans l'épreuve du 500 m et prend ensuite l'argent dans le 1 000 m derrière son compatriote Kim Ki-hoon[104]. Cet article contient des informations sur la participation et les résultats d'Israël aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, qui ont eu lieu à Lillehammer en Norvège. Lillehammer 12 février 1994. La couverture médiatique des Jeux de Lillehammer bat des records : les épreuves sont diffusées dans 120 pays, contre seulement 86 pour ceux d'Albertville en 1992. Après le désistement de Lausanne (Suisse) et Leningrad (URSS), quatre villes sont en lice : Lillehammer, Östersund (Suède), Anchorage (États-Unis) et Sofia (Bulgarie). ». D'autres projets de marketing sont mis en place par le LOOC, comme la vente aux enchères quotidienne à Lillehammer d’un T-shirt unique fabriqué pour chacun des 100 jours précédant les Jeux, l'émission de timbres-poste et d'articles philatéliques ou la création d'une série de vingt affiches officielles représentant le sport ou la culture[26]. La première célébration des Jeux d'hiver ont lieu à Chamonix en France en 1924. Six courses sont au programme : l'individuel, le sprint et le relais, pour les hommes et les femmes. Lillehammer 1994-Les concurrentes de luge (monoplace).A Hunderfossen. L'équipe de Norvège gagne cinq médailles dont une en or, alors que l'Allemagne obtient trois fois l'or, pour un total de quatre médailles. Seulement cinq centièmes séparent les deux équipages suisses, alors que la troisième place revient aux Italiens Günther Huber et Stefano Ticci[81],[82]. Kari et Werner Grossman sont les créateurs de ces mascottes, d'après une idée de l'architecte designer mexicain Javier Ramirez Campuzano[20],[23]. L'épreuve du relais féminin est modifiée pour ces Jeux : alors qu'elle consistait jusqu'alors en trois relais de 7,5 km chacun, elle en compte désormais quatre[72]. La zone de Storhove, située à Lillehammer, possède une capacité totale de 2 400 lits et abrite également le Centre principal de Presse (CPP)[66] et le Centre international de Radio et de Télévision (CIRTV)[67]. Champion olympique en titre et grand favori de l'épreuve des bosses, le Français Edgar Grospiron se contente de la médaille de bronze. Les recettes enregistrées s'élèvent quant à elles à 2,7 milliards de couronnes[15]. Les Jeux olympiques d'hiver de 1998, officiellement connus comme les XVIII es Jeux olympiques d'hiver, ont lieu à Nagano au Japon du 7 au 22 février 1998.La ville était déjà candidate pour accueillir les Jeux olympiques d'hiver de 1940 (finalement annulés) ainsi que ceux de 1972, mais elle a à chaque fois été éliminée au niveau des sélections japonaises. Jusqu'à 30 000 spectateurs peuvent s'y rendre[61]. La Russe Lyubov Egorova et le Norvégien Bjørn Dæhlie, tous les deux spécialistes du ski de fond, comptent chacun quatre médailles. Laissez vos armes. Axés sur le respect de l'environnement, ces Jeux ont été baptisés "Jeux blanc-verts" selon l’expression du Président Samaranch. La longueur totale de la piste est de 1 710 m, pour un dénivelé de 112 m, avec une pente moyenne de 8 %[54]. Construit dans le quartier de SkÃ¥rsetlia, à 3 km au nord-est du centre-ville, le village olympique de Lillehammer occupe une surface de 55 000 m2 et accueille environ 2 300 athlètes et officiels pendant la durée des Jeux. Auparavant, les athlètes biélorusses ont fait partie de l'Équipe unifiée aux Jeux olympiques d'hiver de 1992. L' Argentine participe aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, qui ont lieu à Lillehammer en Norvège. Cet article contient des informations sur la participation et les résultats de l'Islande aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, qui ont eu lieu à Lillehammer en Norvège. Axés sur le respect de l'environnement, ces Jeux sont baptisés "Jeux blanc-verts" selon l’expression du Président Samaranch. : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article. Sa Majesté le Roi Harald V, Allumage de la vasque olympique par : En 1994, Hamar deviendra le site des épreuves de patinage de vitesse aux Jeux olympiques d'hiver de 1994 à Lillehammer [1]. 1994 • 1998 • 2002 • 2006 • 2010 • 2014. Au fil du temps, la durabilité est devenue un élément déterminant de la préparation des Jeux Olympiques. Auparavant, les athlètes biélorusses ont fait partie de l'Équipe unifiée aux Jeux olympiques d'hiver de 1992. Entretemps, les sauteurs allemands prennent le meilleur sur les Japonais dans l'épreuve par équipes, l'Autriche se classant 3e et laissant les Norvégiens au pied du podium[112]. Située à Åkersvika, à environ 1 km de centre-ville de Hamar, elle peut accueillir jusqu'à 10 600 personnes[58]. L'amour pour le sport et la nature de la Norvège rend ces Jeux olympiques d'hiver un succès retentissant: trop de gens à tomber en …