La vie à l’intérieur de la cour était un monde confiné qui soulignait la différence de statut entre les jeunes et vieilles générations, les fils aînés et cadets, les hommes et les femmes. Dans l’architecture chinoise traditionnelle, la décoration des portes d’entrée est utilisée pour chasser les esprits malfaisants. Les galeries sont protégées par une avancée du toit que permettent de nombreuses variantes de montages, soit avec un poteau supplémentaire et un jeu de traverse et de poinçon soit avec un porte-à-faux réparti avec l’aide d’une console et du bras levier, ang (qui peut buter contre le dessous d’une traverse), voire au moyen du prolongement d’une traverse ou deux, et des poinçons correspondants[8]. Il se compose généralement d’une cour … Cour creusée dans le lœss pour un habitat tempéré. L’architecture chinoise est restée, non seulement un art de la composition avec d’infinies variations, en fonction du statut et des moyens du propriétaire, mais plus encore un art de la composition hiérarchisée de l'espace des constructions et des espaces intérieurs[9], même quand il s’agit aujourd’hui d’un appartement et non de la demeure traditionnelle. Honolulu Museum of Art. C’était le type même de l’architecture dédiée à l’empereur, quelle qu’ait été son origine ethnique. Une haute muraille entourait toute la ville, avec trois portes à l’est, à l’ouest et au sud, des remparts, et deux entrées au nord de la ville. Cet ouvrage, écrit il y a 1 800 ans énonce : « Pour concevoir une capitale, il faudra qu’elle repose sur un terrain carré mesurant neuf li de côté (environ 4,5 kilomètres), avec trois portes de chaque côté de ses remparts. En considérant les maquettes, mingqi, de forteresses découvertes dans les tombes d'époque Han on peut se poser la question d'une relation entre ces représentations céramiques et la réalité architecturale de l'époque. Les lions en pierre 5. Enfin au Xinjiang du Sud[17], les maisons traditionnelles ouïghoures, petites fermes quasi-autonomes, dispersées dans des régions très sèches et exposées à de grandes différences de température ont été réalisées par les habitants avec leurs modestes moyens : ce sont des constructions à nombreuses pièces, basses, autour d'une ou plusieurs cours, en treillis de branches ou de roseaux, pour certaines pièces enduites de terre. Le système social hiérarchique chinois engendra un système très restrictif de réglementations architecturales. Architecture Chinoise Jardin Chinois Maison Traditionnelle Bassin Idées Pour La Maison Espace Intérieur Asiatique Intérieur Moderne Chinois Jardins Fuck Yeah Chinese Garden — traditional chinese … Dans une interview accordée à Chine-Magazine.Com, l’universitaire et architecte Zhang Chunyan explique pourquoi il a souhaité rééditer le dictionnaire écrit … N’importe quelle personne familière de la culture traditionnelle chinoise reconnaîtra ces colonnes de dragons sculptés qui sont les symboles de l’empereur, tout comme le nombre des dix colonnes. C’est également, avec l’art occidental et l’art … Ces lieux clos formaient un monde à part, reclus et isolé du monde extérieur par un mur d’enceinte. Le jian est une unité de mesure de l’espace architectural. Les … Le mur d’enceinte magnifiait le toit, aussi celui-ci portait-il souvent des ornements. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’organisation de la ville entrait dans les fonctions de l'administration centrale, et rares étaient les villes où les plans de développement urbain n’existaient pas. Le nombre de rangées de crinières de lions donnait de plus amples informations sur la position sociale du propriétaire de la maison. Sécurité de paiement     It has a history of over 1700 … Ils ont su utiliser les briques cuites, nécessaires pour construire les fours, pour la construction des habitations et, dès le onzième siècle avant notre ère, sous la dynastie des Zhou, pour les tuiles de couverture des bâtiments, parfois vernissées comme d’autres céramiques. Mais l’architecture de bois se révèle sous d’autres formes dans les habitations sur pilotis adaptées aux grandes chaleurs humides du Yunnan, du Guanxi, du Guizhou et du sud du Hunan. Autour d’une, de deux ou de plusieurs cours successives les espaces se répartissaient, à peu près symétriquement sur un axe central, depuis le premier ensemble d’espaces tourné vers l’extérieur, avec la porte sur le devant, jusqu’à l’ensemble des espaces les plus intimes et préservés, sur l’arrière. Architecture chinoise. Le second élément structurel de l’architecture Han, le plus répandu en Chine, est un élément de composition : le siheyuan, évoqué plus haut, la maison « à quatre pavillons assemblés », forme la plus élégante pour les bâtiments privés aux XVIIIe et XIXe siècles et qui constituait, jusqu’aux années 1980, la majorité des habitations en Chine. Guide to HuangLongXi Ancient Town (黄龙溪镇) (Chengdu, China) Huanglongxi Ancient Town is one of the top ten ancient towns in China, located ~50 km south from Chengdu. Cependant certaines caractéristiques de ces forteresses ont été adaptées au fil du temps et aux diverses conditions climatiques de la Chine et visibles encore aujourd’hui. L’architecture chinoise, est depuis les années 1980, une architecture en pleine mutation. Cette vidéo présente un célèbre ornement en jade composé des … L’ossature de bois étant assemblée parfaitement, elle offre une très grande résistance aux variations climatiques et aux séismes. La façade suit la panne faîtière du toit à double pente. Derrière ces trois halls principaux se trouvaient les palais des empereurs et impératrices, ainsi que les nombreux auxiliaires des cours centrales. C’est ce motif, à quatre colonnes, la porte étant centrée sur un des longs côtés, qui était le plus employé dans l’architecture commune en Chine et servait à composer le siheyuan. Depuis le Néolithique, dont témoignent les rapports de fouilles, jusqu'aux derniers produits des technologies qui ponctuent les grandes villes chinoises en passant par les ensembles monumentaux de la Chine impériale et les traces dispersées de l'urbanisme ancien, l'architecture domestique actuelle et l'architecture des campagnes chinoises jusqu'en Mongolie Intérieure, au Xinjiang et au Tibet c'est cette diversité qui en fait la richesse. La naissance de l’architecture chinoise s’est faite en trois étapes principales. En Chine on pense toujours l’architecture par ensembles, exceptionnellement par unité isolée. Le nombre de groupes d’unités d’habitation pouvait varier selon les moyens du propriétaire et avec le temps, en venir à pouvoir encadrer une cour, et constituer un siheyuan, voire plusieurs[5]. Lorsque quelqu'un vient en République de Chine à Taiwan pour la première fois et voit des exemples de l' architecture traditionnelle chinoise avec ses toits incurvés, ses couleurs vives et ses lignes imbriquées, il peut se demander comment les chinois … Le toit chinois et sa charpente. Les ponts remarquables de Chine 6. La boussole du géomancien est placée au centre d’un disque couvert de cases et d’inscriptions, références aux hexagrammes du «Livre des mutations », Yi Jing (également orthographié Yi King ou Yi-King), et aux diverses associations que suggèrent ce texte divinatoire. ... L'ENSA : l'architecture et le paysage à l'honneur - Duration: 3:59. Les principes structurels de l’architecture chinoise sont … Tous les assemblages se faisant par des chevilles. Michèle Pirazzoli-t'Serstevens, documentation : Nicolas Bouvier assisté par Denise Blum. Sur les voûtes étaient inscrits les noms et les exploits des personnes honorées, témoins des valeurs sociales de l’époque. Plusieurs caractéristiques locales participent à l'effet de fraicheur. Fondements culturels de l’architecture chinoise, Chamanisme, taoïsme et géomancie antiques dans l'architecture, Le confucianisme et le code confucéen dans l'Empire, Les distinctions hiérarchiques dans l’architecture, L’idéologie confucéenne dans la conception de l’habitat : l’exemple des maisons traditionnelles avec cour, La Cité interdite : incarnation de l’idéologie confucéenne, Le code confucéen et l’organisation de la ville, Traditions chinoises et intermédiaires entre les traditions chinoises et occidentales, L'architecture et l'urbanisme contemporains en Chine, Architecture et urbanisme moderne et contemporain, L’architecture chinoise au sein de la culture chinoise, Architectures vue par les premiers photographes, Une traverse est une pièce de bois horizontale, perpendiculaire à la poutre faîtière, et qui se distingue de l', Le jeu de consoles est constitué, a minima, d'une tête (. publ. Les valeurs du confucianisme imprégnèrent progressivement le quotidien, le mode de pensée, et les coutumes du peuple chinois. Le jour et la nuit ainsi qu'au fil des saisons les habitants déménagent d'une pièce à l'autre. Gilles Béguin, Vincent Goossaert, Isabelle Charleux, Hélène Chollet, Nathalie Frémaux. ), Idriss Abduressul. Fortement influencée par l’architecture chinoise et coréenne, c’est à peu près à l’époque où l’architecture japonaise a commencé à prendre son aspect et sa convivialité, et était dominée par les structures en bois. Sécurité de confidentialité     Des vestiges archéologiques attestent que les voies principales, qui formaient un axe nord-sud et est-ouest à travers la ville, mesuraient 28 mètres de large. La dernière modification de cette page a été faite le 7 décembre 2020 à 03:10. Il se définissait par trois jian, trois espaces entre deux colonnes. Les religions ont beaucoup influencé et organisé cette naissance et ce développement. Le vieux Pékin, au sud de l'Opéra et du Palais de l'Assemblée du Peuple, est constitué de hutong reconstruits, en partie dans les années qui suivirent la décision de ces restaurations, en 1987-88[21]. decorative art, architecture, and special events and occasions. La Cité Interdite représente les distinctions confucéennes entre le souverain/chef et le fonctionnaire/employé, l’homme et la femme, les épouses principales/officielles et les concubines. Dans la Chine antique c'est par la géomancie appliquée à l'espace que l'aiguille aimantée fut, dès son invention, utilisée pour choisir l’emplacement et orienter les demeures et de nombreux édifices, et décider du percement des ouvertures. Les Li du mont Wuzhi, sur l’ile de Hainan, exposés aux vents violents construisent leurs étranges habitations en forme de bateau sur de petits pilotis et ils les couvrent de chaume. Vue aérienne sur une maison traditionnelle de type siheyuan. Le temple de Confucius de Qufu offre une exception apparente au code de construction confucéen. Donc malgré cette apparence d’uniformité, le territoire de la Chine et son histoire ont donné naissance à une multitude de formes architecturales. La taille des colonnes, la longueur des poutres, les distances séparant ces divers éléments horizontaux ou verticaux, etc. Sur la question de la couverture[22], en général en tuile, de nombreuses exceptions existent sur le territoire chinois, en fonction des caractéristiques locales avec des couvertures en ardoises ou en chaumes, quand le toit-terrasse n'est pas enduit de terre et de chaux dans les régions sèches de l'ouest. L’ architecture chinoise, est depuis les années 1980, une architecture en pleine mutation. (Dir. Le rôle central que le confucianisme accordait aux rites commanda la construction et l'entretien de divers types de bâtiments, comme les pavillons des palais, les temples, les autels et les mausolées et surtout la situation du palais au cœur de la capitale et sa structure. Plus exactement « dans la mesure où deux bâtiments étaient du même rang, les diverses pièces de leurs charpentes étaient générées par le même module. L’architecture chinoise est un style d’architecture qui a pris forme en Asie de l’Est au cours de nombreux siècles. Les murs intérieurs multipliaient les unités d’habitation et les espaces de circulation. Les rues secondaires faisaient 14 mètres et les ruelles 7 mètres. Cet art se révèle dans toute sa complexité et ses subtilités dans les grandes propriétés rurales ou urbaines composées sur un axe central, généralement nord-sud dans le nord de la Chine, le bassin traditionnel des Han, pour bénéficier d’un ensoleillement maximal. Le nombre de traverses augmente jusqu’à l’entrait qui est assemblé au poinçon[1] dans le cas d’un temple. Cette conception est propre à la Chine et, par extension, on peut penser que c’est ce qui a donné en Chine son caractère extensif (du moins selon les normes occidentales) à la notion d’architecture. L’endroit où l’empereur traitait les affaires officielles était localisé à l’avant du complexe de la Cité Interdite. La construction du complexe commença en 1406. Copyright © 2007-2016 Tous Droits Réservés voyages-chine.com Ltd Vue sur une des cours de la résidence (1762-1811) de la famille impériale Wang (Wang Jia Taiyuan), Shanxi. Cette vidéo présente un célèbre ornement en jade composé des … C’est donc une solution de charpente différente du triangle mécaniquement rigide que l’on trouve en occident. Luoyang, Henan. Mais dans une construction commune le poinçon du fait de la charpente est simplement chevillé à la poutre la plus haute, qui peut ainsi être supportée à ses extrémités par deux autres poinçons chevillés à la poutre inférieure, c’est le tailiang, et ce module peut être repris de chaque côté et couvrir une « travée » supplémentaire, toujours avec ce système de « poinçon ». Dans le sud, à cheval sur le Fujian et le Guangdong, les populations Hakka, d’origine Han, qui émigrèrent du nord de la Chine entre le IVe et le IXe siècle, construisent d’imposants complexes circulaires ou carrés (exceptionnellement semi-circulaires) où les motifs hiérarchiques de la conception confucéenne de l’habitat sont totalement réinterprétés[28]. étaient générés par une proportion, fonction du rang du bâtiment. À l’autre extrémité de la Chine, mais au Nord, les Ouïghours construisent leurs maisons avec des murs de terre épais, d’au maximum un étage avec de larges patios ombragés et des vérandas tournées sur la cour dont le petit jardin amène une légère humidité et une ombre douce avec des arbres soigneusement entretenus et souvent une vigne grimpante[16]. Architecture chinoise, des éléments de décoration chinois, décorations de portes chinois, Lattice, portes en bois sculpté, l' architecture traditionnelle chinoise, la colonne Le bâtiment principal bénéficiait alors d’encore plus d’intimité. Loading... Unsubscribe from CGTN Français? En triplant la profondeur et en haussant la hauteur des colonnes, un second étage était possible. De même, la charpenterie de ce type de bâtiment y est conçue par groupes d’unités identiques normalisées. Des consoles sont superposées, de la plus petite en bas à la plus grande en haut, dans les parties centrales supportant de fortes charges. Ainsi, on trouve en Chine, des églises catholiques et protestantes influencées par les différents styles architecturaux occidentaux, des … D’autres formules que cette architecture de bois et de brique mise au point au nord de la Chine, mieux adaptées aux conditions locales de ce pays immense et contrasté, ou profondément enracinées dans la culture des minorités chinoises, ont su résister à ce modèle dominant. Le confucianisme fut élevé au rang d’idéologie officielle d’état sous la dynastie des Han par l’empereur Han Wudi, qui régna de 149 à 87 av. Ce qui permet de savoir quel était le statut du propriétaire, du bâtiment ou de l’élément architectural[6]. En 1267, Hu Bilie (Qubilai) le premier empereur de la dynastie Yuan transfère sa capitale sur un site qui comporte beaucoup de qualités géomantiques et géographiques. Diaolou dans le village de Zili, à Kaiping. C’était l’espace réservé au chef de famille, et le lieu d’accueil des visiteurs. Un mur-écran étant dressé devant la porte principale pour empêcher la vue depuis l’extérieur. Aujourd’hui elle s’applique partout, jusque dans les Chinatowns et certains immeubles contemporains, plutôt comme un signe d’appartenance au monde chinois cossu ou cherchant à le paraître, afin de correspondre à cette image pour des raisons parfois purement commerciales. Le bâtiment le plus important faisait face à la porte. On en voit à l’entrée des restaurants et des hôtels, accueillant les clients dans un symbole de culture traditionnelle chinoise. Ce terme peut aussi s’appliquer à la surface au sol ou au volume compris entre quatre colonnes. Guangdong. La yourte étant une autre solution aux conditions de climat extrême et au nomadisme. J.-C., et continua à être révéré à travers les dynasties suivantes. Or ces dix colonnes de dragon sont localisées dans le Temple de Confucius à Qufu et non pas dans l’un des palais impériaux. Les transgressions de ce code étaient considérées comme un crime et passibles de peine de mort dans certains cas. Ce modèle pense l’architecture par agrégats : les enceintes, les bâtiments, les cours et les galeries étant traités par groupes dans la composition d’ensemble. Une nouvelle génération d’architectes chinois prend la relève des premiers architectes formés en Occident au XX siècle et l’aspect architectural et urbain de la Chine se métamorphose à vive allure, aux dépens des dernières traces de l’architecture traditionnelle (d'époques Ming et Qing essentiellement) encore visibles, et aux dépens de l’architecture des minorités : l’architecture au Tibet, celle des oasis du Xinjiang, les yourtesde… L’idéologie confucéenne fut le noyau du système social hiérarchique de la Chine féodale. Les importantes cérémonies et le public constitué de militaires et de civils étaient reçus dans trois grands halls construits sur une terrasse élevée du sud au nord le long de l’axe central de la Cité Interdite. Chaque religion possède ses propres édifices caractéristiques. Contrairement aux constructions traditionnelles chinoises qui n’ont connu aucune révolution et qui sont pour la plupart consacrées à l’habitation, les projets chinois … Les chambres est de l’aile nord de la maison étaient occupées par les grands-parents, et celles de l’ouest, par le chef de famille. Pour une famille ou un village, être honoré par un mémorial était considéré comme la forme suprême de reconnaissance. Le siheyuan permettant de multiples variantes régionales et sociales sur ce motif, par amplification pour les plus riches, par réduction pour les plus pauvres. Éléments de composition. Dans le passé, pourtant, seuls les fonctionnaires du cinquième rang et plus étaient autorisés à placer les lions de pierres somptueux devant les portes de leur maison. Chamanisme, taoisme et géomancie. Pour bénéficier d’une surface plus grande, il ne suffit pas de multiplier le nombre de colonnes, il faut aussi couvrir cet espace. Ce modèle fonctionnait aussi pour l’architecture des bâtiments de l’administration et de la majorité des constructions religieuses. Les hallucinantes constructions chinoises modernes. Les très rares bâtiments antérieurs à la dynastie Ming doivent leur survie à leur charpente réparée pièce par pièce, ou parce qu’ils avaient été construits entièrement en brique, comme certains bâtiments religieux. Il fallut 300 000 travailleurs et quatorze années pour compléter ce gigantesque/massif projet de construction. J.-C., régissait tous les aspects de la conception et de la construction, depuis l’échelle à respecter, le plan, jusqu’aux formes du toit et la décoration. Cette vision traditionnelle s’applique à tous les domaines de la vie chinoise, y compris l’architecture. Les fenêtres des chambres donnaient toutes sur la cour centrale. L’architecture chinoise, est depuis les années 1980, une architecture en pleine mutation. L'article « Architecture et urbanisme contemporains en Chine » concerne essentiellement les années 1980-90 jusqu'aux temps présents. Pour les « gens ordinaires », sous les Tang, le bâtiment principal ne devait pas dépasser trois entrecolonnements. Ambassades et consulats de Belgique en Chine, Ambassades et consulats de Suisse en Chine, À la découverte de Guilin, Guiyang et les minorités ethniques de la Chine, Pékin, Chengde et les prairies de Bashang en 7 jours, Guilin et ses villages environnants de minorités éthniques, Ville céleste de Hangzhou et le mystère des fermes fortifiées Hakkas, 08 05 08 00 13 (Numéro gratuit depuis la France), +86 571 85 27 83 95 (conseiller de voyages), Heures de bureau : Lun - Vend 9h00 à 17h30 (GMT+8).